Lancement des Programmes de l'ANPE Edition 2008: Le Directeur Général parle du PIP

Publié le par Priorité Succès

Dans le deuxième numéro  de ‘Priorité Succès’, nous diffusons un entretien avec le Directeur Général par intérim de l’Anpe, Dr Liamidi Yessoufou. Nous publions ici l’intégralité de l’entretien réalisé à la veille du lancement des programmes de l’Agence pour le compte de l’année 2008. Liamidi Yessoufou nous parle essentiellement du Programme d’Insertion Professionnelle (PIP).

Dr Yessoufou  Liamidi,  Bonjour.

Bonjour, Monsieur le journaliste.

Vous êtes le Directeur Général par intérim de l’ANPE (Agence Nationale Pour L’Emploi). L’ANPE a plusieurs programmes dont le PIP. Dites nous, qu’est-ce que le PIP?

Le PIP c’est le Programme d’Insertion Professionnelle initié depuis 1998 par l’ancienne structure chargée de la promotion de l’emploi. Mais depuis 2006 avec la création de l’Agence Nationale Pour l’Emploi, ce programme est devenu le Programme AIDE : AIDE qui veut dire tout simplement le programme « Aide à l’Insertion et au Développement de l’Embauche ». Quel est le contenu de ce programme ?

Le Programme AIDE, c’est un programme qui est initié du fait des difficultés que rencontrent  les diplômés, chercheurs d’emploi, qui sortent des universités et des écoles, qu’on rencontre sur le marché de l’emploi ; et également des problèmes que les entreprises ont pour faire des recrutements, surtout lorsque ces entreprises traversent des périodes de difficultés de trésorerie. C’est ce qui justifie déjà les deux volets essentiels du Programme AIDE ; c’est-à-dire un volet qui est destiné à l’ administration publique et l’autre volet qui est destiné aux entreprises.

Le volet qui est destiné aux entreprises peut être éclaté en deux : les entreprises à caractère productif et les entreprises ou les organisations à caractère social qui s’exercent dans les secteurs de la santé, de l’environnement et autres. L’objectif visé en initiant ce programme par rapport d’abord aux chercheurs d’emploi c’est-à-dire aux jeunes qui sortent des universités, c’est de leur permettre d’acquérir la première expérience professionnelle dont ils ont besoin pour s’insérer dans la vie active. En ce qui concerne l’autre aspect, c’est de leur donner la chance de développer leur capacité d’employabilité et de pouvoir se vendre à travers les recrutements qui peuvent se faire au niveau des différentes entreprises, organisations, administrations etc.

Donc, c’est pour cela que chaque année nous lançons différents programmes pour répondre aux besoins non seulement des stagiaires qui ont besoin de l’expérience à monnayer sur le marché de l’emploi mais aussi à ceux des entreprises qui ont besoin de recruter mais qui, du fait des difficultés de  trésorerie, n’ont pas la possibilité de recruter très tôt. En cela le programme les aide à anticiper sur le recrutement en mettant à leur disposition des stagiaires qui au bout d’un an se transforment en leur employé en signant un contrat en bonne et due forme avec elles, après avoir apprécié leur degré d’employabilité.

Si nous devons aborder de façon séparée chaque volet, on dira tout simplement que le volet que nous appelons : « Contrat Première Expérience Professionnelle » est destiné à ceux qui sont à la recherche de premières expériences. Ça concerne effectivement comme je l’ai déjà dit tout jeune, muni d’un diplôme, qui recherche de l’emploi et qui est également à la recherche de l’expérience puisque sans expérience on ne  peut pas se prévaloir d’être à la quête d’un emploi en tant que tel.

Nous facilitons l’atteinte de ce objectif, nous accompagnons les stagiaires dans l’acquisition de cette expérience là. A eux maintenant de se prendre en charge et d’aller monnayer l’expérience acquise lorsqu’il aura des opportunités de recrutement dans l’administration, dans les entreprises etc.

Le programme PIP  concerne quel secteur d’activité ?

Comme je l’ai déjà dit ça concerne essentiellement le volet emploi  salarié. Et ça concerne également le secteur public c’est-à-dire l’administration publique et aussi les entreprises privées et para - publiques. Même les entreprises d’Etat qui sont intéressées peuvent bénéficier de ce programme-là

Nous sommes déjà un peu avancés dans l’allée. A quand le lancement de l’édition 2008 ?

L’édition 2008 est prévue pour être lancée le 5 Mai prochain. Donc les communiqués radio - télévision vont démarrer essentiellement le 1er Mai. Et les candidats à nos différents programmes peuvent s’inscrire. En réalité nous ne lancerons pas seulement le Programme AIDE. Nous lancerons aussi les autres programmes dont, je peux citer si vous le permettez, le Programme d’Appui  à l’Emploi Indépendant (PAEI), le Programme de Renforcement de Capacité des Demandeurs d’Emploi (PRCDE). Donc Nous lancerons ces programmes au même moment que le Programme AIDE, Aide à l’Insertion et au Développement de l’Embauche.

Et tout candidat peut s’inscrire. Quand je parle de candidat, je parle des personnes physiques et des personnes morales, je veux dire entre autres les étudiants qui ont fini de soutenir bien sûr et qui ont un diplôme. Mais également tout jeune ayant fini une formation académique et qui a véritablement le souhait de s’insérer dans la vie active, peut participer à ce programme-la.
En ce qui concerne les entreprises, ce sont les entreprises qui ont fait l’option de recruter les stagiaires à la fin de leur stage qui peuvent participer à notre programme. Pourquoi ? Parce que l’un des critères pour qu’une entreprise bénéficie de ce programme au niveau de l’ANPE, c’est d’être en mesure de recruter le stagiaire après un an de stage. Donc c’est pourquoi nous invitons les entreprises qui ont le besoin de recruter dans un an mais qui n’ont pas les moyens de recruter aujourd’hui à participer au programme.

Il est également important de signaler un certain nombre de critères pour bénéficier de ce programme. Je prends les jeunes qui sortent des universités et des écoles par exemple. Il faut être bien sûr béninois, et il faut s’inscrire nécessairement dans la base de données de l’Agence Nationale Pour l’Emploi pour pouvoir bénéficier du programme. Il faut également être de la tranche d’âge de 18 à 30 ans au maximum.

Mais en ce qui concerne les entreprises, il faut que ça soit des entreprises béninoises  qui ont le besoin de recruter des stagiaires ou bien du personnel et qui sont en difficultés de trésorerie ; elles doivent aussi être prêtes à recruter les stagiaires après un an. C’est la seule condition pour pouvoir bénéficier de ce programme. Bon ! Le programme des entreprises, on l’appelle généralement « Contrat Assistance Emploi ».

Et à côté de cela, il y a ce qu’on appelle « Contrat Solidarité Emploi Jeune ». C’est pour les ONG, et  les cabinets qui interviennent dans le domaine social etc. C’est ceux-là qui peuvent bénéficier du programme CSEJ  (Contrat Solidarité Emploi Jeune). Mais en ce qui concerne le programme « Contrat Assistance Emploi », c’est pour toute entreprise à caractère productif qui intervient dans n’importe quel secteur de l’économie. Donc voilà l’essentiel de ce qu’on peut retenir du programme  PIP aujourd’hui appelé Programme AIDE.

Vous avez dit qu’il faut s’inscrire dans la base de données de l’ANPE pour bénéficier de ce programme. Si je suis jeune et que je veux m’inscrire dans la base de données de l’ANPE, que dois-je faire ?

C’est très simple. Il faut se rendre au niveau de nos antennes. Les antennes régionales : je veux parler de l’ antenne de Natitingou, l’ antenne de Parakou,    l’antenne de Lokossa,  l’ antenne de Bohicon, l’ antenne de Port-Novo etl’antenne de Cotonou. C’est à ce niveau que l’ensemble des inscriptions peut se faire.

Aujourd’hui nous avons opté, tenant compte des préoccupations du gouvernement,  pour la délocalisation de nos programmes vers les communes. Donc au niveau des communes également les diplômés, chercheurs d’emploi, et les entreprises qui sont intéressées par ce programme peuvent avoir satisfaction. Toutes les fiches à remplir qui permettent de bénéficier du programme ont été convoyées au niveau des différentes communes, c’est-à-dire au niveau des mairies. On  y a désigné des points focaux et ils prennent la relève. Donc c’est dire tout  simplement que l’enregistrement, l’inscription peut se faire non seulement au niveau de nos antennes mais aussi au niveau des 77 communes du pays

Que diriez-vous pour conclure cet entretien ?

Pour conclure cet entretien, j’invite les jeunes à ne pas rester en dehors du cercle de l’information. Comme on a l’habitude de le dire, l’information est portable et quérable. Si l’Agence Nationale Pour l’Emploi a le devoir de porter l’information vers la jeunesse, les jeunes, pour bénéficier de nos programmes, ont le devoir, l’obligation de se rapprocher des antennes de l’Agence Nationale Pour l’Emploi pour avoir les informations nécessaires leur permettant de saisir les opportunités que nous offrons à nos usagers dans le cadre de la promotion de l’emploi. Beaucoup d’opportunités existent il faut chercher à les connaître et savoir par quel bout, quelles opportunités vous intéressent. Nous nous sommes à vos services.

Propos recueillis par Paul-Marie HOUESSOU avec l’assistance technique de Gildas AGUIDI et Maurice SAGBOHAN

Publié dans Que Choisir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article