Christine Ouinsavi : « le taux brut de scolarisation au primaire atteint 98,48% en 2006-07 »

Publié le par Priorité Succès

Demain, Lundi 26 Mai 2008, commencent les manifestations de la semaine mondiale de l’Education Pour Tous édition 2008 au Bénin. Christine OUINSAVI, la Ministre de l’Enseignement Maternel et Primaire, a prononcé un discours radiotélévisé à la nation à la veille de cette semaine. Nous vous proposons ici l’intégralité de son message qui fait fort bien un état des lieux de la situation de l’éducation au Bénin.


Béninoises, Béninois,

Acteurs et usagers de l’école,

Chers compatriotes,

Du 26 au 1er Juin 2008, notre pays le Bénin, à l’instar de la communauté internationale, célébrera la semaine mondiale de l’Education Pour Tous. Le thème retenu cette année par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) est : « Une éducation de qualité pour mettre fin à l’exclusion ! ».

Comme vous pouvez le constater, ce thème s’inscrit dans la suite logique de celui de l’année dernière, qui s’est étendu sur l’éducation considérée comme un droit humain, faisant ainsi de la réalisation des objectifs de l’Education Pour Tous, un impératif.

La situation de l’éducation dans le monde reste préoccupante de nos jours. Les engagements pris à Jomtien en 1990 et réaffirmés à Dakar en 2000 sont loin d’être respectés. En effet, les statistiques révèlent que plus de 80 millions d’enfants en âge scolaire dans le monde ne vont pas à l’école. Les taux d’accès et d’achèvement des études restent faibles, en particulier pour certaines catégories de personnes telles que les filles et les enfants à besoins spécifiques.

En Afrique subsaharienne,  par exemple, moins de 70% des enfants sont scolarisés et plus de 800 millions d’adultes ne savent ni lire ni écrire.

Au Bénin, des efforts substantiels ont été certes accomplis ces dix dernières années portant le taux brut de scolarisation au primaire à 98,48% au titre de l’année scolaire 2006-2007 et le taux d’achèvement, à 66,32% en 2006-2007. Ces chiffres sont nettement meilleurs à ce qu’ils étaient au début de la présente décennie et montrent que le Bénin est lentement mais sûrement en route vers la scolarisation universelle.

Chers compatriotes,

Cette performance de notre système éducatif en matière d’accès, et en comparaison avec ceux des pays de la sous région, a été rendu possible grâce à l’historique décision de gratuité de l’enseignement au niveau de la maternelle et du primaire prise en octobre 2006 par le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, le Docteur Boni YAYI, et surtout grâce aux nombreuses meures d’accompagnement dont les plus importantes peuvent être citées comme suit :

- la résorption du déficit en infrastructures par la construction en urgence d’un nombre important de salles de classe et la mise en place du programme de construction de 6 000 salles de classe ;
- l’octroi aux écoles maternelles et primaires de subventions d’un montant de dix sept milliards neuf cent soixante cinq millions deux cents (17 965 000 200) francs CFA au titre des années scolaires 2006-2007 et 2007-2008 ;
- le recrutement de trois mille (3 000) jeunes enseignants dans le cadre du Service Militaire d’Intérêt National ;
- la formation, au titre de l’année scolaire en cours, de 10 000 enseignants communautaires, 3 220 contractuels de l’Etat et 6 000 contractuels locaux ;
- la distribution de fournitures scolaires à plus de dix mille (10 000) écoliers des communes affichant les faibles taux de scolarisation, pour un montant de deux cent dix neuf millions neuf cent quatre vingt trois mille cent vingt six (219 983 126) francs CFA au titre des années 2007-2008 ;
- l’accroissement du nombre des cantines gouvernementales de 394 à 533 pour un effectif de 78 394 élèves à nourrir et pour montant d’un milliard quatre cent quatre vingt six millions trois cent cinquante mille deux cent quarante (1 486 350 240) francs CFA ;

Ces chiffres traduisent avec éloquence tout l’intérêt que le Gouvernement du changement accorde à l’éducation, socle de tout développement.

Mais les performances ci-dessus mentionnées ne doivent pas nous faire perdre de vue que des défis restent à surmonter en matière de qualité de l’éducation et que des disparités subsistent encore malheureusement, tant au niveau du genre qu’à celui des régions de notre pays. De plus, de nombreux enfants à besoins spécifiques sont encore en dehors du système à cause de l’inadéquation des infrastructures par rapport à leur handicaps et du manque d’enseignants spécialisés.

Béninoises, Béninois, chers compatriotes,

Mais comme il est aisé de s’en apercevoir, le Gouvernement du Docteur Boni YAYI, appuyé par l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers est résolument engagé dans l’irréversible combat pour relever ces défis et pour assurer le droit à l’éducation de qualité pour tous.

C’est le lieu de renouveler la profonde gratuité du Gouvernement à l’ensemble des Partenaires Techniques et Financiers qui portent l’éducation béninoise dans leur cœur et qui ne ménagent aucun effort pour lui apporter le soutien nécessaire et vital dont elle a besoin pour son développement.

Béninoises, Béninois chers compatriotes,

La bataille pour une éducation de qualité pour tous ne peut être gagné qu’avec la conjugaison des efforts de tous les acteurs, surtout au niveau interne. Aussi, voudrais-je inviter les collectivités décentralisées à beaucoup plus d’engagement pour la réussite de la mission que leur a confiée le législateur à travers les lois sur la décentralisation.

Quant à vous parents d’élèves, je voudrais requérir encore une fois et plus que par le passé, votre détermination à faire de l’école la priorité en y envoyant vos enfants et en les y maintenant à tout prix.

Chers compatriotes,

Les différentes manifestations devant marquer la semaine de l’Education Pour Tous débuteront dès ce Lundi 26 Mai 2008.  Nous vous invitons donc à vous joindre à nous pour qu’ensemble et dans un élan général, nous allions victorieusement à l’assaut de l’analphabétisme et de tous facteurs négatifs qui confinent une frange importante de notre société à la périphérie du savoir, du savoir-faire et du savoir être.

Vive l’Education Pour Tous !

Vive la communauté internationale !

Vive le Bénin !

Je vous remercie.

Publié dans ACTUALITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article